Bruxelles Environnement reconnaît iFLUX comme l'une des nouvelles techniques de recherche les plus valables

Publié mardi 14 juillet 2020

En 2018 le BE (Bruxelles Environnement) a commandé la publication d’un certain nombre de Codes de Bonnes Pratiques sur les techniques alternatives d’investigation des sols. Afin de promouvoir l’utilisation de ces nouvelles techniques, une sélection a été faite parmi les 24 méthodes de recherche ayant le plus de potentiel. iFLUX a ainsi été reconnue comme l’une des techniques alternatives d’investigation les plus intéressantes.

Les nouvelles techniques d’investigation des sols – et pourquoi elles sont si intéressantes

De nombreuses méthodes de recherche sont disponibles pour les experts en pollution des sols. En plus des techniques classiques, de nombreuses nouvelles méthodes ont été développées ces dernières années. Par exemple, les critère géostatiques ou lithologiques pourraient être utilisés pour la caractérisation, mais aussi les propriétés du polluant lui-même, ou l’infrastructure souterraine pourrait aider à modéliser la pollution des sols et des eaux souterraines.

Les techniques classiques ne sont généralement pas adaptées pour décrire correctement la dynamique du sol et surtout des eaux souterraines. Cependant, ces techniques sont utilisées pour estimer les vitesses et directions d'écoulement et les flux de polluants sur base de mesures ponctuelles, statiques et à court terme, ce qui crée une incertitude pouvant entraîner de graves conséquences financières. Des techniques alternatives telles que les mesures de flux peuvent réduire considérablement cette incertitude, car une mesure correcte fournit un meilleur aperçu qu'une estimation. Par exemple, la qualité des informations est d'autant plus importante pour le suivi de l'atténuation naturelle, pour le suivi de l'efficacité de la remédiation, pour la conception de la remédiation ou pour la gestion des eaux souterraines basée sur le risque. Les priorités peuvent être déterminées avec plus de précision, la conception de l'assainissement peut prendre en compte les flux de pollution actuels pour que l'assainissement se déroule plus efficacement, etc. La mesure a donc la priorité sur l’estimation.

La législation relative à l'agrément des experts en pollution des sols et à l'enregistrement des entrepreneurs en assainissement des sols exige que les experts en sol travaillent selon les meilleures techniques disponibles. Malgré cela, les méthodes classiques sont toujours utilisées, tandis que des techniques d'enquête alternatives permettent dans certains cas de gagner en efficacité et en qualité des informations fournies. C'est pourquoi Bruxelles Environnement souhaite encourager l'utilisation de ces techniques.

Afin de mettre en lumière ces méthodes et de s'assurer qu'elles sont utilisées correctement, Bruxelles Environnement a développé des Codes de Bonnes Pratiques pour les techniques alternatives avec le meilleur potentiel. Celui pour les mesures de flux d’eau souterraine et de polluants avec iFLUX en faisait partie.

Le rapport complet avec les conclusions sur iFLUX est disponible ici.

La liste complète des 24 techniques alternatives d’investigation qui présentent le plus grand potentiel peut être consultée ici :

  • AGI Passive Sampler
  • BACTRAP (in-situ Microkosmos)
  • BAT Groundwater Sampler (Envirosampler)
  • Compound Specific Stable Isotope Analysis (CSIA)
  • Direct well
  • DSITMS - Direct sampling ion trap mass spectrometry
  • EnISSA-MIP
  • FID/PID
  • Gas Flux Chamber
  • iFLUX sampler
  • LIBS (handheld) - Laser Induced Break-down Spectroscopy
  • Membrane Interface Probe (MIP)
  • Methanol Kit
  • Mobiele Gaschromatograaf (Mobiele GC)
  • OIP - Optical Image Profiler
  • On-site analyse met UV fluorescentie (UVF spectroscopy)
  • PFM (Passive Flux Meter)
  • Phytoscreening
  • Polyethylene diffusion bag (PDB)
  • ROST™, TarGOST™, Uvost™ (Laser Induced Fluorescence (LIF))
  • Sorbicell (VOC) en Sorbicell (CAN)
  • Vapor Pin
  • Waterloo Membrane Sampler ™ (WMS ™)
  • XRF (handheld)
when to apply flux measurements