R&D Update : Nouvel outil d'évaluation de la dégradation et des sources de polluants des eaux souterraines

Publié mercredi 26 mai 2021

Pourquoi lancer un projet d'assainissement coûteux alors que l'atténuation naturelle est suffisante ? Mais alors, comment mesurer ou évaluer la dégradation ? Isodetect, Cornet & Renard et iFLUX s'associent pour apporter une réponse à cette question.

L'atténuation naturelle pourrait-elle être la stratégie d'assainissement idéale ?

Le processus le plus important pour l'élimination durable des contaminants est la dégradation. Connaître l'étendue de la réduction durable du flux de masse des contaminants dans les systèmes d'eaux souterraines est une nécessité dans le domaine de l'hydrogéologie des contaminants. Pour évaluer si l'atténuation naturelle (AN) fonctionne comme une gestion rentable des aquifères contaminés, la mesure de l'étendue de la réduction durable du flux de masse doit être effectuée de manière objective. De plus, cette ampleur des réductions durables du flux de masse est un paramètre important pour le contrôle du succès des mesures de remédiation biologique et/ou chimique des eaux souterraines.  

 

Évaluation de la dégradation des contaminants dans les eaux souterraines

Malgré le besoin important de la connaissance sur l'étendue de la réduction durable du flux de masse des polluants dans les systèmes d'eaux souterraines, des approches rentables et concluantes ne sont pas disponibles.







FH-DGGV-2020: Sponsors / Exhibitors: Exhibitors

Wie


 C'est pourquoi, en collaboration avec Isodetect (Allemagne) et Cornet & Renard (Belgique), iFLUX développe la toute nouvelle solution "IsoFLUX". L'objectif de cette collaboration est de développer une technologie capable de mesurer avec précision le potentiel de dégradation naturel ou stimulé de contaminants complexes dans le sol et les eaux souterraines. 

Le développement d'IsoFLUX fait partie du programme de financement Eurostars.

 

Qu'est-ce que "IsoFLUX" et comment peut-il être utilisé pour évaluer la dégradation ?

 La combinaison de la mesure du flux de contaminants à l'aide d'échantillonneurs iFLUX et de l'analyse des isotopes stables spécifiques aux composés (CSIA) constituera un outil nouveau et très innovant (IsoFLUX) pour vérifier l'étendue de la réduction durable du flux de masse. IsoFLUX vise à déterminer les constantes de vitesse de dégradation in situ, qui sont des paramètres clés pour la modélisation de l'ampleur et du comportement du panache de contaminants dans l'espace et le temps. Ainsi, IsoFLUX contribuera de manière significative à l'évaluation des risques grâce à une prédiction plus fiable de l'impact des polluants des eaux souterraines sur les récepteurs importants (par exemple, les piézomètres, les eaux de surface). 

Outre l'évaluation de la dégradation des polluants, il est important de connaître la quantité de contaminants provenant de différentes sources pour évaluer l'impact de la contribution de chaque source. Cela permet de dériver des concepts rentables pour l'élimination des sources de contaminants ou la prévention des émissions. IsoFLUX permettra d'évaluer le flux de contaminants provenant de différentes sources. Ainsi, il peut être appliqué comme un outil médico-légal, qui permet non seulement l'identification ou la différenciation de sources multiples de polluants, mais aussi leurs contributions dépendantes du flux massique à la pollution globale des eaux souterraines.

 

Quel est le rapport avec iFLUX ?

Pour iFLUX, le développement d'une cartouche IsoFLUX est une étape délibérée pour diversifier davantage son portefeuille de produits. iFLUX a réussi à s'imposer sur le marché de l'assainissement des sols grâce à ses mesures des eaux souterraines et des flux de masse. Mais aujourd'hui, en raison de la parfaite adéquation avec les compétences de base d'iFLUX, son champ d'action s'élargit pour répondre à la demande de taux de dégradation (biostimulés ou naturels).

 

 

Vous avez un projet en tête pour faire la démonstration d'IsoFLUX ? Contactez nous ici