Les mesures en temps réel des eaux souterraines en Pologne font progresser iFLUX

Publié mardi 01 décembre 2020

Depuis le mois dernier, iFLUX contribue à une étude en Pologne où nous pouvons tester notre capteur numérique nouvellement développé sur le terrain et même le comparer aux méthodes de mesure habituelles.

La zone humide autour de la Biebrza en Pologne 

Comme le montre cette vidéo, la Biebrza est une rivière naturelle sinueuse de plaine et l'une des rares rivières de ce type en Europe. En 1993, le parc national de la Biebrza a été créé afin de préserver ses marais et tourbières, car des zones similaires se font rares dans l’Europe actuelle. iFLUX a l'occasion unique de mesurer la dynamique des eaux souterraines dans une zone humide du parc national de Biebrza grâce à ses nouveaux capteurs numériques. Les données mesurées serviront à la modélisation des flux d'eaux souterraines des zones humides.

La végétation des habitats des zones humides dépend de la qualité et de la quantité d’eau disponible, des modes d'écoulement des rivières et de l'interaction entre les eaux souterraines et les eaux de surface à l'échelle locale ou régionale.

Les débits d'eau dans cet environnement sont d'abord simulés dans un modèle basé sur la hauteur hydraulique, la topographie, les mesures de la nappe phréatique et le débit de la rivière. Le sol de cet environnement est composé d’un dépôt de tourbe glaciaire reposant sur une couche de sable plus perméable.

Le modèle va à présent être calibré en utilisant les différentes méthodes de mesure appliquées.

Les différentes méthodes de mesure utilisées pour calibrer le modèle dans ce projet sont

  • Des Débitmètres
  • Les capteurs numériques en temps réel iFLUX
  • Autres méthodes de mesure recherchées


Qu'est-ce que nous mesurons ? 

La zone de mesure est située près de Rogozyn Stary, dans la partie supérieure de la Biebrza (voir carte ci-dessous). 

L'interaction entre les eaux souterraines et les eaux de surface est mesurée à l'aide des capteurs numériques iFLUX.

Nous mesurons dans le cours d’eau, avec 2 capteurs verticaux, et nous utilisons 2 capteurs horizontaux pour mesurer l'interaction dans la vallée environnante.

Images des capteurs verticaux installés dans la rivière Biebrza :


VERTICAL SETUP__

Les capteurs horizontaux sont chacun installés dans une couche différente du sous-sol, un dans la couche de tourbe et un dans la couche de sable.

Images de l'installation d'un capteur horizontal dans le sous-sol :


HORIZONTAL SETUP-

Cette installation restera en place de la mi-octobre à la fin février, tandis que les capteurs enverront leurs données via un portail numérique pour l'accès aux données à distance. Les données de flux mesurées seront également liées aux variations hydrologiques mesurées.


Les enseignements :

Cette étude nous permet d'optimiser davantage les capteurs numériques iFLUX et d’étendre les connaissances qui amélioreront d'autres possibles applications.

Les données seront comparées à d'autres techniques de mesure pour calibrer le modèle des eaux souterraines.

Les résultats de l'étude sont encore en cours de traitement. Néanmoins, nous avons déjà pu faire des progrès en termes de design des capteurs, mais aussi en termes d'installation dans l'eau et sur le terrain.

 

Les partenaires de cette étude sont : Université d'Anvers (groupe de gestion des écosystèmes), Université de technologie de Varsovie, Université des sciences de la vie de Varsovie, iFLUX NV

 

Si vous avez un projet pilote intéressant où les mesures de flux numériques peuvent être utilisées, n'hésitez pas à nous le faire savoir via projects@ifluxsampling.com.