Arboga (Suède) - Optimisation de la remédiation des PFAS sur un site d'entraînement des pompiers.

firefighting

Highlights

  • Aperçu de la mobilité des composés PFAS
  • Dimensionnement et localisation des points d'injections in-situ
  • Coopération entre le consultant et l'assainisseur

Situation

PFAS

Source : Mousse anti-incendie

Partenaires : RGS nordique & Regenesis

Localisation : Arboga, Suède

La contamination des PFAS a été mesurée sur un site d'entraînement des pompiers à Arboga, en Suède. Lorsque la contamination a commencé à s'écouler du site, il a fallu y remédier. Pour la conception de la remédiation in-situ, il a été fait appel à iFLUX. Le sol étant constitué d'une couche de couverture sur une couche rocheuse, l'injection créerait un horizon dans la roche altérées qui se répandrait ensuite horizontalement. Par conséquent, des mesures de flux ont été utilisées pour cartographier ce mouvement horizontal.

Dans ce projet qui a fait l'objet d'une étude par RGS Nordique, Regenesis a ensuite utilisé les données iFLUX pour optimiser la remédiation in-situ.

Échantillonnage

Lors du démarrage du projet, la cartouche iFLUX PFAS n'était pas encore développée. Par conséquent, seuls les flux d'eau ont été mesurés et des mesures directionnelles ont été effectuées. Celles-ci ont donné des indications sur la dynamique des eaux souterraines et donc sur la mobilité des composés PFAS.

Les échantillonneurs iFLUX ont été installés dans 3 piézomètres d'un diamètre de 41/50 mm (ID/OD). Au total, 5 cartouches ont été utilisées. Celles-ci ont été collectées à nouveau après 18 jours d'exposition. Le flux d'eau a été mesuré à 5 endroits. Trois d'entre eux à des profondeurs comprises entre 2,4 et 2,94 m et deux d'entre eux à des profondeurs comprises entre 3,3 et 3,4 m.

En outre, trois mesures directionnelles ont été effectuées à une profondeur comprise entre 2,95 m et 3,3 m.

sampling at arboga

Les données recueillies, grâce à la technologie iFLUX, ont un impact majeur sur la conception de la solution in-situ. Dans la plupart des études préliminaires de site, je commence par la question "Pouvons-nous installer des cartouches iFLUX ici ?"

- Jack Shore (Regenesis)

firemen training team spraying firefighting foam

Challenges

Optimiser la remédiation in-situ en fonction de la dynamique du sous-sol :


  • Contamination mobile (PFAS) avec incertitude sur la mobilité
  • Influence de la couche rocheuse altérée sur la dispersion horizontale de la contamination
  • Comment optimiser les techniques d'injection in-situ avec les données de flux ?

Solutions

iFLUX offre un aperçu de la dynamique du sous-sol afin d'améliorer la remédiation :

  • Mesures de la vitesse et de la direction d'écoulement des eaux souterraines
  • Les cartouches iFLUX cartographient le mouvement horizontal
  • Les mesures de flux permettent de cartographier les voies préférentielles potentielles qui contribuent à optimiser la remédiation. En outre, les mesures directionnelles donnent un aperçu des directions dans lesquelles la solution PlumeStop de Regenesis devait être appliquée

Résultats

Figure: Arboga site map

Arboga site map
bg-mountain-lake - Copy

L'analyse des résultats des flux a permis de bien comprendre les voies préférentielles des eaux souterraines. Une valeur de flux plus élevée a été observée, indiquant une voie préférentielle où la contamination par les PFAS se déplacerait plus rapidement. Cette information précieuse permet d'optimiser le traitement in situ, par exemple en injectant davantage au droit de cette voie préférentielle.

La mesure directionnelle était également importante pour Regenesis (en collaboration avec RGS Nordique) pour leur solution "PlumeStop". Pour éviter une nouvelle propagation de la contamination par le PFAS, il était important de l'injecter en aval dans le sens de la propagation.

table groundwater fluxes
table of directional measurements